Auto

Comment optimiser ses revenus de chauffeur VTC ?

Comment optimiser ses revenus de chauffeur VTC

Mis à jour le 1 novembre 2021

A l’image d’un chef d’entreprise, un chauffeur VTC cherche à éviter tant qu’il le peut les pertes liées au règlement des impôts et aux différentes charges. Pour optimiser ses revenus, il convient de faire les meilleurs choix possibles concernant la TVA, l’imposition des bénéfices, et l’optimisation des charges.
Voici quelques conseils qui permettront aux chauffeurs VTC d’optimiser leurs revenus.

Sommaire de l'article

La TVA

La taxe sur la valeur ajoutée est un impôt sur le chiffre d’affaires hors taxes. Les taux sont différents en fonction de l’activité exercée. En ce qui concerne le chauffeur VTC, la TVA est de 10% pour le transport de personnes et 20% pour la mise à disposition du véhicule.

Comment payer moins de TVA

Afin de réduire les pertes liées à la TVA, le chauffeur VTC doit prioriser les dépenses dont le taux de TVA est de 20%. Il doit également conserver les pièces justifiant ces dépenses.

L’impôt sur les sociétés

L’impôt sur les sociétés est un impôt prélevé sur les gains obtenus durant un exercice comptable. Le montant de cet impôt prend en compte quatre éléments : le taux d’impôt, le résultat, les crédits d’impôts, et les déficits antérieurs.

Comment payer moins d’IS

Pour payer moins d’IS il faut une minimisation des taux d’impôt et le résultat, une optimisation des crédits d’impôt et une bonne gestion des reports de déficits antérieurs. Le chauffeur qui fait du transport de personnes doit ainsi tout mettre en œuvre pour optimiser ses charges déductibles telles que les frais de carburant, la location de véhicules, les notes de frais, le loyer, les frais de voyage ainsi que les frais de mission, etc…
Il doit également conserver ses factures.

Les taux d’IS

L’IS a plusieurs taux possibles en fonction de la situation de l’entreprise. Une entreprise dont le capital social est inférieur à 38120€ de bénéfices et détenue à au moins 75% par des personnes physiques a un taux d’IS de 15%.
La tranche comprise entre 38120 et 75000€ a un taux de 28%.
Le bénéfice est imposé au taux normal pour les entreprises dont le capital social va au-delà.

Choix entre l’IS et l’IR

Il faut pour l’optimisation fiscale faire un choix entre l’IS et l’IR :

  • Dans le cas de l’IS, la société règle l’impôt et les associés se versent des dividendes.
  • Dans le cas de l’IR, le résultat est additionné aux autres revenus du dirigeant dans ce qui forme la base de déclaration de l’IR.

Il est plus avantageux d’opter pour l’IR quand le chauffeur est imposé dans la tranche de 0 à 14% s’il ne possède pas d’autre source de revenus et si ses résultats ne dépassent pas le seuil des 38120€.

Les indemnités kilométriques

Lorsqu’un dirigeant ou dans ce cas un chauffeur VTC utilise sa voiture personnelle pour son travail, il bénéficie d’indemnités kilométriques mises en place par le barème de l’administration fiscale et l’URSSAF. Les indemnités kilométriques varient en fonction du kilométrage du véhicule et de sa puissance fiscale. Ces voitures sont exonérées de toutes cotisations sociales et fiscales.